Guide des baies et fruits des bois à cueillir dans la nature norvégienne

Baies diverses

L’été en Norvège arrive malheureusement lentement à sa fin, mais réjouissons-nous, car la saison de la cueillette de baies, elle ne fait que commencer !

L’été scandinave rime avec abondance de baies sauvages. Elles mûrissent du début de l’été jusqu’à la fin de l’automne et constituent une partie importante de la cuisine norvégienne.

Voici tout ce que vous devez savoir sur les délicieuses baies de Scandinavie.

Jordbær / Fraise / Strawberry

Fraises norvégiennes par Bjørn Erik Pedersen – Eget verk, CC BY-SA 4.0

Le grand taux d’ensoleillement en été est propice au développement des fraises en Norvège, ce qui fait que l’on en trouve très facilement en juin et juillet. Si vous avez passé vos vacances cet été dans le Møre og Romsdal, il vous aura été impossible de ne pas remarquer les stands de vendeurs de fraises omniprésents ! Mais ce n’est pas une baie sauvage, contrairement à sa cousine ci-dessous.

Markjordbær / Fraise des bois / Wild strawberry

Fraises des bois par James McNally – self-taken using canon ixus 50, CC BY-SA 3.0

Les fraises des bois sont minuscules, mais incroyablement sucrées et ont un parfum divin. Vous pouvez en faire des confitures ou tout simplement pour accompagner des crêpes ou des gaufres. On en trouve un peu partout en Norvège.

Bringebær / Framboise / Raspberry

Framboises par Pro2 – Eget verk, CC BY 2.5

Il n’est pas rare de trouver des framboisiers sauvages à côté d’un arrêt de bus ou sur le côté d’une rue résidentielle tranquille. Les framboises sauvages sont savoureuses, bien que légèrement moins sucrées et plus petites que leurs cousines qui se trouvent en magasin.

Blåbær / Myrtille / Bilberry (European Blueberry)

Myrtilles par Silvio Pašmik – Eige arbeid, Offentleg eigedom

Riches en antioxydants, les myrtilles sauvages se trouvent dans des buissons assez bas qui recouvrent les sols forestiers. Contrairement aux myrtilles surdimensionnées à chair pâle que nous pouvons acheter en supermarché, les myrtilles sauvages sont plus petites et à chair violette.

Solbær / Cassis / Black currant

Cassis (photo du domaine public)

Les cassis peuvent être assez aigres, mais se prêtent bien à la réalisation de tartes, de gâteaux ou de gelées. En Norvège cette baie s’utilise aussi beaucoup pour préparer une boisson chaude à emporter en randonnée ou en ski de fond : « Solbærtoddy ».

Rips / Groseille / Red currant

Groseilles (photo du domain public)

Les groseilles contiennent beaucoup de vitamine C et de minéraux, en plus de la pectine qui la rend appropriée pour faire de la gelée. Comme le cassis ci-dessus, les groseilles ne sont pas « locales » mais ont été introduites dans le pays il y a longtemps.

Bjørnebær / Mûre / Blackberry

Mûres (photo du domaine public)

Cette baie n’est pas très répandue en Norvège, car elle préfère les climats chauds, mais on en trouve dans les zones côtières du sud, près du fjord d’Oslo et autour de Sørlandet.

Stikkelsbær / Groseille à maquereau / Gooseberry

Groseilles à maquereau par Pixabay

Peu commune, on en trouve quand même en Norvège. Ces groseilles doivent leur nom au fait que leur jus peut servir d’assaisonnement aux plats à base de maquereaux. Il peut également aciduler les sauces.

Tyttebær / Airelle rouge / Lingonberry

Airelles rouges par Av Jonas Bergsten – Offentleg eigedom

Les airelles sont assez acides et il faut donc utiliser de grandes quantités de sucre pour rendre leur confiture plus appétissante. Mais c’est cette confiture qui est très commune dans la culture scandinave en tant qu’accompagnement de viande.

Multe / Plaquebière – Mûres arctiques / Cloudberry

Plaquebières par Arnstein Rønning / CC BY

Cette baie ne pousse pas en France et est donc assez méconnue des Français. Elle pousse en Norvège, mais reste rare, ce qui explique son prix élevé. Elle ressemble à une petite framboise orange et pousse en bord de marécages et dans les prés humides jusqu’à 1 400 m d’altitude.

Krekling / Camarine noire / Crowberries

Camarines noires par Opioła Jerzy – Eige arbeid, CC BY-SA 3.0

À ne pas confondre avec la myrtille, cette baie est aussi comestible, mais plutôt acide.

Svartsurbær / Aronia / Black chokeberry

L’aronia par GoranH

Cet arbuste se trouve un peu partout, même dans Oslo (notamment dans le quartier d’Hasle). La baie est facilement reconnaissable avec sa forme d’étoile au dessous. Un peu acide mais passe bien en confiture.

Tranebær / Canneberge / Cranberry

Canneberge par Pixabay

On en trouve surtout dans le Trøndelag et elle s’utilise souvent comment remplacement de l’airelle rouge.

Le mot de la fin : « Bærplukker »

« Bærplukker » par Aslak Raanes

Le « Bærplukker » est un outil bien pratique et souvent utilisé pour cueillir des baies forestières telles que les myrtilles, mais son utilisation est de plus en plus décriée à cause des dégâts qu’il cause aux buissons et au fait que son utilisation ramasse toutes les baies sans trier si elles sont mûres ou pas. Préférez encore utiliser vos mains pour préserver la nature ;).

Publié par L'équipe

Lorelou Desjardins et Thomas Bassetto sont deux amis Français qui ont créé ce site pour fournir quelques conseils aux francophones vivant ou souhaitant vivre en Norvège.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :