Les différentes farines et leur équivalent en Norvège (T45, T55, sarrasin, etc.)

En cette période où l’on reste longuement à la maison, beaucoup d’entre nous se (re)mettent à la cuisine ou apprennent à faire du pain au levain. Il nous paraît donc utile de rappeler l’équivalence entre les farines que l’on trouve en Norvège par rapport à celles en France.

Que ce soit dans l’idée de préparer de vraies galettes (#bhz) à la farine de sarrasin ou pour suivre une des recettes de mamie à base de farine T55, nous nous sommes tous retrouvés désemparés au moins une fois dans les supermarchés norvégiens. En effet, beaucoup de pays ont des nomenclatures différentes quand il s’agit de parler de farine, et la France et la Norvège n’y font pas exception.

Farine de blé (« hvetemel »)

Le blé est de loin la céréale la plus populaire quand il s’agit de cuisiner. Le fameux « T » qu’on retrouve sur les paquets de farine pour indiquer, entre autre, la teneur en matières minérales, est une mesure que l’on retrouve dans peu de pays hormis la France…

La T45

Farine blanche ou « fleur de farine » ou « farine fluide » utilisée pour les viennoiseries, on la retrouve en Norvège souvent en import sous sa dénomination italienne : « Tipo 00 ». Elle se trouve dans n’importe quelle grande surface mais il faut bien la chercher.

La T55

Farine blanche souvent utilisée pour les pizzas, on la retrouve en Norvège souvent en import sous sa dénomination italienne : « Tipo 0 » ou alors « Pizzamel ».

La T65

Farine « tout usage », c’est aussi la plus commune en Norvège. Elle est trouvable dans n’importe quelle grande surface norvégienne en tant que « Siktet Hvetemel » ou éventuellement la « Finmalt Hvetemel » (un peu plus grossière). Très utilisée pour les pâtisseries ne demandant pas d’élasticité.

Si une recette parle juste de « farine de froment », c’est aussi celle-là qu’il faut utiliser.

La T80

Farine semi-complète, ce qui s’en rapproche le plus est la farine « Sammalt Hvetemel ». Parfaite pour des pains avec plus de corps.

La T110 / T150

Farine de blé entier / complète, traitée ou non. En Norvège il faudra se rabattre sur la « Hvetemel med fullkorn ».

Farine de sarrasin (« bokhvetemel »)

Seconde farine préférée des Français car c’est l’ingrédient essentiel des galettes ! Elle est un peu plus difficile à trouver mais la majorité des Meny en ont dans le rayon « glutenfri ». Les magasins de santé comme Life ou Sunkost en ont aussi en général.

Note : elle s’appelle « boghvedemel » si elle est importée du Danemark.

Farine de seigle (« rugmel »)

C’est l’autre farine qui a droit au « T » en France (T70, T85, etc.). Cette farine est très prisée dans les pays nordiques (notamment pour le fameux pain noir « Dansk rugbrød »).

Farine d’épeautre (« speltmel »)

Autre farine très prisée, notamment pour les pains, on la trouve facilement en grande surface norvégienne.

Quelques autres farines

Si vous vous mettez à faire du pain, notamment au levain, vous trouverez sûrement des recettes à bases de farines moins communes. D’autres farines se prêtent plus à des plats particuliers :

  • Emmer : Amidonnier noir, un des plus anciens grains utilisé par notre civilisation pour faire du pain ! Donne une saveur particulière, à essayer au moins une fois !
  • Enkorn : Engrain (petit épeautre), s’utilise aussi pour du pain mais plus difficile à trouver.
  • Maismel : Farine de maïs, véritable institution en Norvège pour préparer les fameuses tacos du TacoFredag.
  • Durum / Hardvete : Blé dur, s’utilise beaucoup pour les pâtes fraîches.
  • Semulegryn/semoline : Semoule fine (plus fine que pour le couscous) aussi basée sur le blé dur. Utile pour les pâts fraîches aussi, ou pour faire glisser les pâtes à pizzas…
  • Bygg : Orge.

Farine avec levure incorporée / Farine auto-levante

Nous n’en avons jamais vu en Norvège, mais elle se remplace facilement par de la T65 + de la levure chimique. Comptez environ 30g de levure pour 1kg de farine.

Où acheter sa farine

Mis à part dans les grandes surfaces où l’on trouve surtout la farine de Regal ou de Møllerens, une des marques les plus réputée en Norvège est Holli Mølle. On la trouve dans certaines boutiques Coop Mega ou en ligne comme sur Dyrket.no.

Conclusion 

Cet article a été écrit pour une utilisation domestique. Si vous êtes boulanger ou pâtissier de profession, vous avez sûrement accès à d’autres types de farine. Si vous tenez à nous faire part d’une correction, n’hésitez pas écrire un commentaire en dessous 😉

Merci à Axel d’avoir répondu à nos questions !

Publié par L'équipe

Lorelou Desjardins et Thomas Bassetto sont deux amis Français qui ont créé ce site pour fournir quelques conseils aux francophones vivant ou souhaitant vivre en Norvège.

6 commentaires sur « Les différentes farines et leur équivalent en Norvège (T45, T55, sarrasin, etc.) »

    1. Bonjour Lisa. Ça n’existe pas en Norvège ! On peut la remplacer à priori par 1 cuillère rase de levure (bakepulver) pour 110g de farine « tout usage ».

  1. Bonjour, On me propose de faire du pain avec de la farine d’épeautre non hybridée. Ah ah challenge! Avez-vous une idée si je peux trouver ça ? google donne « uhybridisert speltmel » mais ne sait pas m’orienter plus 🙁

    Merci si quelqu’un a une idée!

    1. Je ne connaissais pas ce type alors je me suis renseigné. À priori même en France ce n’est pas très commun, le terme « non-hybridé » indique que le grain n’a historiquement pas été mélangé avec du blé. Impossible (pour moi) de trouver cette information en norvégien mais je conseillerais de se pencher sur le grain ancien du coup (urkorn) : https://www.norskurkorn.no/produkter/spelt/. C’est ce qui me paraît être le plus proche.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :