Venir avec sa voiture en Norvège, est-ce une bonne idée ?

Venir en Norvège avec sa voiture immatriculée en France peut être soit un très bon choix soit un gouffre financier en fonction de votre situation.

Les questions les plus importantes à se poser :

  • Combien de temps comptez-vous rester en Norvège, en particulier est-ce que ce sera moins ou plus d’un an ?
  • À quel point tenez-vous à votre véhicule ?

L’administration fiscale norvégienne (Skatteetaten) a développé un assistant plutôt pratique pour savoir dans quelle situation vous devez payer ou pas : Using a foreign-registered vehicle in Norway.

En Norvège de façon temporaire

Si votre séjour en Norvège est prévu pour durer moins d’un an, vous pouvez utiliser un véhicule immatriculé à l’étranger pendant cette période. C’est en l’occurrence une bonne idée si vous êtes touriste et comptez beaucoup vous balader en Norvège car cela vous évite d’avoir à louer un véhicule sur place, choix qui peut s’avérer très onéreux.

En tant qu’étudiant l’idée d’amener sa voiture peut aussi être tentante mais certaines grandes villes n’ont aucune places de parking gratuites, ce qui reviendra plus cher que de louer une voiture à plusieurs quand le besoin s’en fera sentir.

Si au bout d’un an vous vous apercevez que vous resterez un peu plus longtemps (mais moins de deux ans au total), il vous faudra demander un permis spécial. Cf. RF-1330 Application for driving permit during temporary stay in Norway.

Si vous venez en Norvège avec un contrat de travail en poche, mais que vous utilisez votre véhicule pour le déménagement, vous ne pourrez rouler avec vos plaques françaises que pour un période de 14 jours, à condition d’avoir demander l’autorisation avant (et de l’avoir obtenue). Cf. RF-1340 Application to use a foreign-registered vehicle in Norway.

Importer son véhicule et changer de plaque d’immatriculation

Vous venez donc vous installer en Norvège et vous comptez garder votre véhicule. Bonne nouvelle, c’est possible et la procédure est très bien détaillée sur les différents sites gouvernementaux norvégiens. Mauvaise nouvelle, vous allez sûrement devoir payer en taxes et frais divers l’équivalent du prix neuf de votre véhicule (à voir au cas par cas).

Skattetaten propose un très bon simulateur pour avoir un aperçu du coût d’import d’un véhicule : Calculate what it will cost to import a car to Norway.

Aucun des rédacteurs de ce site n’ayant eu à importer de véhicule, malheureusement nous ne pouvons pas plus vous conseiller sur les procédures. Heureusement, comme à son habitude, le gouvernement norvégien propose la documentation nécessaire en anglais : How to import (site de l’administration fiscale), Private importers of vehicles et First-time registration in Norway (site de l’administration des voies publiques) et Importing cars and other vehicles (site des douanes).

En conclusion, si vous restez plus d’un an, le prix de l’enregistrement sera tel que nous vous conseillons de trouver une autre solution selon vos besoins (acheter une voiture sur place, louer lorsque c’est nécessaire etc.).

Autres critères à considérer

L’achat d’une voiture en Norvège

Si vous n’avez pas le choix et devez avoir une voiture sur place, sachez que l’achat sur place et les frais mensuels peuvent aussi revenir très cher. Les voitures norvégiennes neuves sont taxées à l’achat en fonction de leurs émissions de gaz à effet de serre, les grosses voitures dotées d’un moteur qui consomme beaucoup comme les 4*4 sont très taxées, tandis que les voitures à faibles émissions telles que les voitures électriques à 100% sont exemptée de toute taxe (y compris la TVA). On en trouve maintenant de toutes les marques (Tesla, Renault, Golf, Jaguar, Audi, BMW, etc.) et ce sera sûrement votre meilleure option.

Le marché des voitures d’occasion est énorme en Norvège, à voir sur finn.no. Cela coûte beaucoup moins cher que l’achat neuf, mais il faut bien regarder l’autonomie, l’année de production, et si votre région offre une bonne couverture en terme de chargement.

Les coûts associés à la possession d’une voiture en Norvège

Posséder et entretenir une voiture en Norvège coûte étonnamment cher, il y a de nombreux critères à prendre en compte :

  • Les contrôles obligatoires tels que le contrôle UE, plus les réparations éventuelles. Les mécaniciens sont bien payés en Norvège.
  • Les péages. Il y a de plus en plus de péages dans les grandes villes, et ils coûtent de plus en plus cher surtout pour les voitures à essence, diesel et hybrides. Les voitures électriques étaient exemptes jusqu’en juin 2019 à Oslo mais un petit paiement a été introduit et risque d’augmenter. Ce n’est toujours pas très élevé (3-6 NOK par passage) mais pour les voitures non-100% électriques compter jusqu’à 2000-3000 NOK par mois pour une utilisation quotidienne. Fjellinjen a mis en place un outil très pratique pour faire une simulation de coût de péages : Toll calculator.
  • Le changement des pneus en hiver et en été (obligatoire).
  • L’assurance. Si vous n’avez jamais été assuré en Norvège vous paierez plein pot la première année. Compter de 700 à 1400 NOK par mois.
  • Le prêt. À part si vous l’achetez cash, vous aurez en plus un prêt. Les taux sont plus intéressants pour le « grønn bil lån » (prêt pour une voiture 100% électrique) mais comptez quand même 5 à 6,25% d’intérêts si vous avez 35% d’apport.
  • L’essence/l’électricité. Si vous avez une voiture à essence ou diesel, comptez environ 17 kr / litre en septembre 2019. Avec une voiture électrique vous devrez payer pour le chargement mais ce n’est pas très élevé (quelques couronnes par heure de chargement). Le souci est de trouver des bornes de recharge libres, car beaucoup d’endroits à la campagne n’en ont pas beaucoup et Oslo n’en a pas construit assez comparé au nombre de nouvelles voitures en circulation.

À vous donc de faire des simulations entre l’import et l’achat, mais dans tous les cas, les coûts mensuels seront similaires (moins le prêt) et la facture sera salée.

Les péages et AutoPass

La Norvège comptent plusieurs gare de péages, la très grande majorité automatiques (voir ci-dessous) et une bonne partie autour des villes principales.

À quelques exceptions près (quelques tunnels et ferrys), toutes les gares de péage en Norvège sont automatiques et vous pouvez les traverser sans vous arrêter. La majorité des norvégiens utilisent le boitier “AutoPass”, qui permet de faciliter les paiements et d’obtenir certaines réductions et les touristes peuvent aussi en avoir un.

Si vous conduisez sans ce boitier, une photographie de votre plaque d’immatriculation sera prise à chaque gare de péage. Une facture vous sera envoyé par courrier postal, sans frais supplémentaires. Ceci s’applique également aux véhicules étrangers.

En savoir plus

Recevez en priorité l'annonce de nos nouveaux articles (environ deux fois par mois), abonnez-vous !

Auteur : L'équipe

Lorelou Desjardins et Thomas Bassetto sont deux amis Français qui ont créé ce site pour fournir quelques conseils aux francophones vivant ou souhaitant vivre en Norvège.

3 réflexions sur « Venir avec sa voiture en Norvège, est-ce une bonne idée ? »

    1. Je n’ai pas trouvé d’information précise mais en générale ils finissent toujours pas vous retrouver et n’oublient pas de majorer la facture pour défaut de paiement. J’ai eu des amis qui me jurent que l’argent a directement été prélevé de votre compte bancaires français…

  1. Salut! On est venu en Norvège avec une Yaris d’occasion il y a 12 ans. On a payé les taxes d’importation (qui revenaient à peu prêt au prix d’achat de la voiture d’occasion en France. On l’a gardé 4-5 ans avant de la revendre sur Finn sans problème et pour une somme qui revenait au prix d’achat en France+ taxes d’import. Du coup, on a plutôt fait une affaire à l’époque 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *