10 conseils pour trouver un stage en Norvège

La communauté française de Norvège est de plus en plus sollicitée par des étudiants Français cherchant un stage en Norvège (notamment sur les groupes Facebook Les Français à Oslo et Les Français qui vivent en Norvège). La très grande majorité des messages ne terminent malheureusement pas sur une bonne nouvelle. Le principal souci est que le système de stage avec convention de stage avec l’université ou l’école partenaire n’est vraiment pas commun en Norvège, et c’est donc rare que les entreprises norvégiennes en proposent. Le premier défi sera donc de trouver les structures proposant des stages. Un autre souci, dépendant du domaine du stage, sera la barrière de la langue et la durée. 10 tuyaux pour y arriver quand même :

  1. Définissez bien dans quel secteur vous voulez faire un stage. Une « erreur de débutant » est de ne pas cibler sous prétexte de donner l’impression d’être ouvert, alors que cela donne l’impression de ne pas savoir ce que vous voulez. Mauvais exemples : « je cherche dans l’ingénierie, n’importe laquelle » ou « je cherche dans le communication/marketing/prospection/commerce/tourisme ». Une fois cela fait, sans contacts sur place vous aurez besoin de savoir quelles structures acceptent des stagiaires, lesquelles correspondent à ce que vous recherchez, etc. Pour vous aider nous avons mis quelques noms en fin de cet article. Ne tentez pas forcément d’obtenir un stage non-rémunéré, vu que le système n’existe pas trop ici, vous pouvez très bien obtenir un CDD ou un contrat de « trainee » ou de « sommerjobb » qui pourrait être validé comme un stage mais rémunéré. (Voir point 9)
  2. Avant même de prospecter, ayez un CV en anglais, sans faute d’orthographe. Les Français ont mauvaise réputation en langues, et si vous ne maîtrisez pas de langue scandinave il sera au moins attendu que votre anglais soit impeccable. Si vous avez commencé à apprendre le norvégien mentionnez-le sur votre CV, cela montre votre enthousiasme et votre motivation.
  3. Dans le privé, cherchez les offres de stages existantes sur le site internet des grosses compagnies, surtout dans le pétrole comme Equinor (ex-Statoil). Ciblez aussi les compagnies françaises établies en Norvège telles que Nexans, Technip, la Société Générale etc. Regardez le site de la Chambre de Commerce Franco-Norvégienne pour avoir une idée de toutes les compagnies françaises établies en Norvège et celles qui sont membres donc à priori avec un marché en France. D’autres grosses compagnies norvégiennes telles que Yara, Telenor peuvent être sur votre radar, voir notre liste à la fin de l’article.
  4. Pour un stage dans une start-up, potentiellement plus ouvertes aux candidats étrangers et aux stages, regardez sur : https://hub.no et https://startupmatcher.com.
  5. Dans le secteur public, le stage comme tel n’est pas utilisé, par contre les stages Erasmus+ sont plus courants. Renseignez-vous auprès de votre école/université pour qu’elle vous trouve un partenaire. Dans les milieux universitaires essayez de passer par un prof ou chercheur en France qui a des partenaires à l’étranger qui peuvent vous accueillir.
  6. Dans le secteur des ONG, le site https://global.no/stillinger recense non seulement toutes les offres d’emploi mais aussi de stages et autres en Norvège dans ce secteur. Dans la colonne de droite vous aurez des annonces telles que « praktikant » (stagiaire) ou « frivillig » (bénévole) pouvant faire office de stage. Ceux-là sont très rarement rémunérés.
  7. Dans tous les secteurs, si vous ne trouvez pas d’offre dans ce qui vous intéresse, envoyez des candidatures spontanées aux structures qui vous intéressent, mais s’ils ont entendu parler de vous au préalable vous aurez plus de chances.
  8. Faites aussi une recherche sur LinkedIn pour trouver les compagnies basées en Norvège qui sont dans le secteur qui vous intéresse, et envoyez un message aux employés qui vous paraissent intéressants. Essayez de vous faire un réseau de cette manière, et bien que faisant référence à votre but ultime, vous pouvez aussi les aborder en leur demandant par exemple des conseils. Il sera plus facile pour eux de répondre et vous apporteront peut-être de très bons conseils qui vous permettront de trouver un stage, ou penseront à vous à une date ultérieure. Le réseau est très important en Norvège dans le domaine professionnel.
  9. Faites une recherche sur finn.no (équivalent norvégien de « leboncoin.fr » où l’on trouve aussi des offres d’emploi) avec des mots clés tels que « praksisplass » (stage), internship, « sommerjobb » (boulot d’été, souvent dans des administrations ou compagnies et rémunéré), « prosjekt » (projet) ou « trainee » (ce dernier est un genre de premier boulot en Norvège, donc pas exactement un stage). Dans tous les cas il vous faudra ratisser large car comme expliqué plus haut la culture du stage n’est pas du tout comme en France.
  10. Faites des recherches parmi les anciens élèves de votre école ou de votre université qui vivent et travaillent maintenant en Norvège. Vous aurez un angle pour les approcher vu que vous avez fait les mêmes études.

Prenez soin d’évaluer le coût de la vie en Norvège pour la durée de votre stage. Si vous êtes prêt à ne pas être rémunéré, aurez-vous 1200-1500 Euros par mois pour vivre ici ? Sans rattachement à une institution norvégienne il est possible que vous ne bénéficiez pas des tarifs étudiants. Heureusement, les stages non rémunérés ne sont pas courants en Norvège, mais vérifiez quand même que l’argent que vous toucherez vous permette de survivre. Tenez aussi compte du fait qu’il est très difficile de trouver des logements courte durée, donc si vous trouvez un stage de seulement 2 mois, il sera peut-être dur de trouver où dormir. Voir notre article sur se loger en Norvège.

Pour conclure, il faut être proactif pour trouver un stage en Norvège. À moins que vous n’ayez des contacts préalables, armez vous d’un bon CV en anglais corrigé et de patience et vous devriez y arriver.

Bonus : les structures nommées sur les groupes Facebook (mis à jour continuellement)

Attention: Ceci est une liste non-exhaustive de structures qui ne proposent pas forcément de stage mais qui vous donne des idées pour commencer à chercher.

  • Des stages dans l’informatique, la téléphonie, l’ingénierie en général: Telenor, Telia, Cisco, Aker Solutions, Yara, Equinor, Technip, Sintef, les entreprises listées sur innovasjonnorge.no.
  • Dans des laboratoires d’école : UiO (Oslo), NTNU (Trondheim).
  • Dans la restauration, regardez cette liste de restaurants pour commencer (juste à Oslo pour l’instant).
  • Dans la biologie marine : REV Ocean, Aker Biomarine.
  • Dans l’environnement, consultants en RSE: Bellona, ZERO, Multiconsult.
  • Dans une entreprise en rapport au moins partiel avec la France : les membres de la Chambre de Commerce Franco-Norvégienne.
  • Dans la métallurgie : Eramet Norway.
  • Dans le tourisme : Terra Nova Scandinavia, Visit Norway.
  • Dans le domaine de la santé : voir avec les hôpitaux Rikshospitalet, Ullevål Sykehus et A-HUS. Ullevål a déjà eu des français spécifiquement.

Appel : Si vous êtes à la recherche de stagiaires, contactez-nous et nous ajouterons votre nom d’entreprise à notre liste !

Trouver un travail ou un stage en Norvège

Quelques astuces et liens pour trouver un travail ou un stage en Norvège.

Trouver un stage

Mise à jour : Nous avons publié un article plus complet avec 10 conseils pour trouver un stage en Norvège

Les stages en entreprises ne sont pas aussi communs en Norvège qu’en France mais ce n’est certainement pas impossible d’en trouver non plus.

Dans les groupes Facebook, on voit de plus en plus d’étudiants chercher un stage non-rémunéré pensant que cela leur apportera plus d’opportunités. Comme ce n’est vraiment pas commun que les entreprises norvégiennes en proposent, sachez que si vous en trouvez un ce sera probablement de l’exploitation. Notez aussi que la vie est chère en Norvège, mais cela ne devrait pas être une surprise si vous vous êtes renseignés un peu avant.

Tenez aussi compte du fait qu’il est difficile de trouver des logements courtes durées, donc si vous trouvez un stage de seulement 2 mois, il sera peut-être dur de trouver où dormir. Cf. notre article sur se loger en Norvège.

Vous n’êtes pas découragé après avoir lu ces quelques paragraphes ? Très bien 🙂 Il n’y a pas de méthode particulière à la Norvège, le mieux est de chercher sur LinkedIn ou via son réseau. N’hésitez pas à envoyer vos candidatures en contactant les entreprises directement, toutes les offres ne sont pas toujours en ligne.

Trouver un travail

Sans surprise, tous les métiers n’ont pas les mêmes opportunités. Ci-dessous vous trouverez quelques conseils génériques, que vous souhaitiez trouver un poste en tant que cuisinier, conseiller financier, ingénieur pipeline offshore, etc.

Le norvégien n’est pas forcément nécessaire (encore une fois, cela dépend des métiers) mais si vous ne parlez pas non plus un bon niveau d’anglais c’est peine perdue. N’hésitez pas à consulter notre document sur comment apprendre le norvégien.

Une très bonne ressource qui fait le tour complet de la recherche d’emploi en Norvège (conditions de travail, où trouver les offres, comment écrire son CV et se préparer à un entretien, etc.) est le livre How to Find a Job in Norway (nous ne sommes pas rémunérés par l’auteur). Ses auteurs ont aussi publié un court article Finding a Job in Norway.

Principaux sites listant les offres d’emploi