Réduisez votre facture d’électricité en Norvège en choisissant le bon fournisseur

Il n’existe pas de réponse universelle à la question « Quel est le meilleur fournisseur d’électricité en Norvège ? » car la réponse dépend de ce que vous attendez comme services, de votre lieu d’habitation et de votre tolérance aux prix variables.

Historiquement parlant, le meilleur choix pour payer moins cher son électricité a toujours été de prendre un abonnement « spotpris » chez un des fournisseurs proposant l’option « prismatch », tout en vérifiant chaque mois les prix chez la concurrence. Pourquoi et surtout comment savoir si ça vaut vraiment le coup ? Nous vous répondons dans cet article.

Si les paragraphes ci-dessous se concentrent sur le prix, libre à vous de prendre en compte d’autres critères tels que la qualité du service client, les applis digitales et leurs contributions sociales et environnementales des différentes entreprises de ce secteur.

« nettleie » et « strøm »

En Norvège, nous payons deux sociétés pour l’électricité :

  • La société gestionnaire du réseau de distribution (« nettleie / nettselskapet »). Pour une adresse postale donnée, une seule société détient le monopole. Exemple : Elvia à Oslo, Troms Kraft à Tromsø, etc.
  • La société qui fournit l’électricité (« strøm »). Exemple : Fjordkraft, Tibber, Norges Energi, etc. Certaines de ces sociétés couvrent tout le territoire norvégien, d’autres non. C’est sur cette partie que les économies sont possibles.

Depuis le 1er septembre 2016, les deux factures sont combinées dans celle de votre fournisseur d’électricité, qui se charge de reverser sa part à la société de distribution. Pas d’inquiétude, aucune commission n’est prélevée au passage.

Comme il n’est pas possible pour les particuliers de choisir la société qui s’occupe de la distribution, il faut simplement accepter sa facturation, composée d’une partie fixe (« fastledd ») à payer chaque mois et d’une partie variable en fonction de la consommation. Cette partie variable comprend aussi une taxe obligatoire reversée à l’état (« forbrukeravgiften»). Les plus curieux pourront lire « Hva består nettleie av ».

La découpe du territoire par sociétés gestionnaires du réseau de distribution

En fait, la seule option pour réduire cette facture  est d’avoir sa propre production (avec des panneaux solaires par exemple).

Le kilowatt-heure (kWh)

Il est utile de connaître votre consommation électrique, mesurée en kWh (kilowatt-heure) avant de comparer les différentes offres. Si tous les contrats se basent sur le nombre de kWh consommé, certaines offres spéciales changent leurs prix quand un seuil de consommation est dépassé… Ce nombre est assez difficile à estimer car il dépend de l’isolation de votre logement, de votre source de chauffage, des vos appareils électroménagers, etc.

Si vous êtes déjà dans votre logement depuis plusieurs mois déjà, ce nombre figure dans vos anciennes factures. Pour vous donner une idée : pour un appartement de 80 m2 à Oslo, chauffé à l’électricité (donc forcément avec une grande variation été/hiver), j’ai consommé en 2020 environ 170 kWh en juillet et 1 700 kWh en février. Et le total a été de 8 250 kWh sur toute l’année. Une famille avec maison chauffée à l’électricité et deux voitures électriques peut compter sur un total annuel de 25 000 kWh.

Les 3 grands types de contrats

Les trois principaux types de contrats proposés par les fournisseurs d’électricité sont :

  • Prix ​​spot (« spotpris ») : le prix du kWh est basé sur le prix d’achat du fournisseur auquel un supplément par kWh (« påslag ») est ajouté ainsi qu’une somme fixe mensuelle (« månedsbeløp »).
  • Prix ​​fixe (« fastpris ») : le prix du kWh est convenu à l’avance et dure aussi longtemps que le contrat est valide (de quelques semaines à plusieurs mois). L’avantage de ce contrat pour le consommateur est que le prix du kWh est 100% prévisible.
  • Prix ​​variable (« variabel pris ») : Le fournisseur détermine lui-même le prix du kWh qu’il facture, mais est tenu de notifier le client de tout changement de prix au moins 14 jours avant sa mise en application.

Historiquement, les contrats spotpris ont toujours été les moins chers et sont d’ailleurs recommandés par Forbrukrådet (le guide norvégien des consommateurs). Le seul avantage du prix fixe est sa prédictibilité. De temps en temps, il y a de belles affaires à faire, par exemple en choisissant ce contrat début 2021 avant que les taux variables ne s’envolent durant la deuxième moitié de l’année. Mais il fallait avoir du flair.

Pour donner une idée de ce qu’implique la variabilité, voici le prix moyen du kWh dans l’est de la Norvège :

Les économies réalisables

Comme vous l’avez donc compris, les seules économies réalisables sont sur la partie « strøm » de la facture, en réduisant autant que possible le prix fixe mensuel et le prix du kWh.

Prenons ma facture de février 2021 chez Fjordkraft :

On y voit :

  • 740,10 kr de nettleie
  • 27 kr de frais fixes mensuels
  • 28 kr pour une option que j’ai prise volontairement pour que mon fournisseur s’engage à acheter l’équivalent de ma consommation en énergie de source hydraulique norvégienne sur le marché (Nord Pool)
  • 1 137,48 kr pour ma consommation de 1 395,33 kWh (un prix moyen sur ce mois de 77,62 centimes / kWh + 3.90 øre/kWh de « påslag »)
  • Total : 1 932,58 kr

Changer de fournisseur m’aurait donc permis de réduire les 27 kr de frais fixes mais surtout la 2è ligne (« din strømpris ») en trouvant un fournisseur avec un « påslag » plus faible voire carrément négatif (on parle de « avslag ») ! Ça arrive de temps en temps, sur de courtes périodes. Les plus pointilleux diront que je pourrais aussi économiser 28 kr / mois de plus en enlevant l’option Norsk Vannkraft.

Il est temps de changer de fournisseur !

Si vous avez bien suivi l’article jusqu’à présent, vous savez maintenant comment lire votre facture d’électricité actuelle et comment comparer les offres. Celles recommandées se trouvent sur https://prismatchstrom.no/bunnavtaler/, qui sont à la date de rédaction de cet article :

  • Fjordkraft Spotpris
  • TrøndelagKraft Spotpris
  • SkandiaEnergi Digitalstrøm
  • NorgesEnergi Spotpris

Changer de fournisseur demande cependant un minimum de patience, cela peut prendre jusqu’à 3 semaines, notamment à cause du délai de rétractation (« angrerett »). Votre nouveau fournisseur s’occupera de résilier votre ancien contrat, mais il faut aussi s’attendre à un « credit check » du nouveau fournisseur et à ce que votre ancien fournisseur vous harcèle par téléphone / messages pour vous garder. D’où l’intérêt de l’option « prismatch ».

L’option « prismatch »

Si les 4 fournisseurs au-dessus sont recommandés, ce n’est pas seulement pour leur prix. C’est aussi car ce sont les seuls qui proposent l’option prismatch.

En résumé, si vous trouvez une offre plus avantageuse que celle que vous avez actuellement, contactez le support de votre fournisseur et ils s’aligneront sur les prix des concurrents. Plus besoin de faire les démarches pour changer de fournisseur !

Chaque fournisseur a ses propres règles sur quelles offres concurrentes peuvent être « matchées ». Des communautés comme https://prismatchstrom.no (cf. leur FAQ et leur groupe Facebook qui comprend une « annonce » explicative en anglais) se sont développées pour dénicher les meilleures offres et vous guider. Il suffit de suivre leurs conseils pour toujours bénéficier de la meilleure offre. Une de leur recommandation est de toujours utiliser un moyen écrit (chat ou e-mail) et non par le téléphone pour faire votre demande, afin de garder une trace écrite.

Quelques conseils sur les autres types de contrats et d’offres

  • En changeant de fournisseur, on peut souvent avoir 500kr de cadeau de bienvenue. On peut sinon se faire parrainer, et les deux personnes (parrainé et parrain) gagnent alors chacun 500kr.
  • En contrepartie, il ne faut pas accepter les offres chez Elkjøp ou Power du genre « 500kr de réduction si vous devenez clients chez Untel ». Ce sont des offres avec engagement où les fournisseurs vont rapidement récupérer leurs 500kr, et il n’y a pas de possibilité de prismatch.
  • Ne pas accepter les offres uniquement valables au téléphone, ce ne sont jamais de bonnes offres.
  • Il faut s’assurer de choisir des contrats sans engagement et qui ne soient pas limités non plus en termes de consommation maximum (avec prix salés au-delà). Faites confiance au site « prismatchstrom.no » pour ne pas vous faire avoir.

Merci à Antony et Camille pour leur relecture.

Comment savoir si votre chat est complètement chargé

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :