Samfunnskunnskapsprøve et Statsborgerprøve, comment se préparer aux tests de connaissance de la société norvégienne

La première question est de connaître l’utilité de passer un tel examen. Pour un ressortissant européen, la seule occasion où ce test sera nécessaire est si vous voulez pouvoir prétendre à la double nationalité (voir notre article Le point sur la double nationalité en Norvège). Il est alors nécessaire de justifier d’un certain niveau de culture ou de « connaissance de la société » norvégienne (sauf rares exceptions). Cet article fait le point sur les informations pratiques pour réussir ce test.

Documenter son niveau de connaissance de la société norvégienne

Il ne suffit malheureusement pas d’avoir habité un certain nombre d’années en Norvège, et de pouvoir répondre facilement à la question « hva er typisk norsk ? », pour justifier de son niveau de connaissance de la société norvégienne.

Celui-ci doit se documenter de l’une des manières suivantes :

  • Avoir passé et validé le samfunnskunnskapsprøve en norvégien (à noter qu’il peut se prendre dans la langue de votre choix, mais il faut impérativement l’avoir pris en norvégien pour la demande de double nationalité) OU
  • Avoir passé et validé le statsborgerprøve OU
  • Documenter de 50h de cours liées à samfunnskunnskap (connaissance de la société) par une école agréée.

Différence entre le samfunnskunnskapsprøve et le statsborgerprøve

Il n’y a pas grande différence entre ces deux tests. Le site de Kompetanse Norge, indique que le statsborgerprøve a été créé plus récemment et est légèrement plus facile linguistiquement parlant que le samfunnskunnskapsprøve. Il n’y a actuellement pas de distinction faite pour demander la double nationalité, à partir du moment où ceux-ci sont passés en norvégien. Autant donc passer le statsborgerprøve sauf s’il n’y a déjà plus de places et que vous êtes pressés.

Passage de l’examen

Généralités

Les deux tests se présentent sous la forme de questionnaires à choix multiples (QCM), à passer sur un ordinateur en centre d’examen. Le temps mis à disposition est de 60 minutes, mais la plupart des candidats finissent bien avant. Il n’est donc pas nécessaire de se précipiter et il vous sera possible revenir en arrière pour vérifier vos réponses avant de les valider.

  • Samfunnskunnskapsprøve : 38 questions avec 3 choix de réponses possibles (seulement 1 de correcte). Il vous faudra avoir au moins 29 bonnes réponses pour valider votre test.
  • Statsborgerprøve : 36 questions avec 3 choix de réponses possibles (seulement 1 de correcte), dont 4 qui n’apportent ou ne retirent pas de points ! Il vous faudra avoir au moins 24 bonnes réponses parmi les 32 exercices rapportant des points pour valider votre test.

Lieux et dates d’examens

Pour trouver les prochaines sessions pour passer l’un de ces examens dans votre municipalité, consulter ce lien. Prenez-vous-y en avance ! Il n’y a pas beaucoup de sessions par an. Vous recevrez une convocation pour votre test au plus tard 2 semaines avant sa date de passage.

Astuce : n’hésitez pas à regarder dans les communes limitrophes, parfois il y a plus de disponibilités et c’est moins cher (par exemple à Nesodden pour les habitants d’Oslo).

Prix

C’est chaque municipalité qui décide du coût du test. Le prix peut varier entre 300 et 1 100 nok, à payer avant de le passer (ceci sera vérifié avant de vous laisser accéder à votre ordinateur).

Résultats

Vous recevrez les résultats (prøvebeviset) par courrier sous 2 à 4 semaines après avoir passé votre test. Ou en quelques heures de façon électronique avec certains centres ! À noter que vous ne serez seulement informé de si vous avez validé (bestått) ou non (ikke bestått) le test ; le détail du nombre de questions auxquelles vous avez répondu correctement de vous sera pas communiqué.

Vous ne serez pas autorisé à contester les résultats. Mais toute autre contestation qui pourrait affectée le résultat (par exemple un problème technique survenu lors du test) peut se faire auprès du centre d’examens, dans un délai de 3 semaines après le test.

Se préparer à l’examen

Le test est très simple si vous lisez convenablement le norvégien et êtes capables de bachoter un minimum. Même si vous habitez depuis longtemps en Norvège, certaines questions pourront vous échapper sans réparation. Par exemple, les questions sur les droits des demandeurs d’asiles, sur le système scolaire, le nombre de divorces par an en Norvège ou encore les lois concernant la circoncision. Le test a fait grand bruit dans les journaux norvégiens car beaucoup de Norvégiens ne connaissaient pas les réponses aux questions de cet examen (voir la vidéo en fin d’article).

Pour vous y préparer, le mieux est de parcourir et lire le contenu du site http://samfunnskunnskap.no. Bien que le contenu du site soit disponible en plusieurs langues (notamment en français et en anglais), il est fortement recommandé de se préparer dans la langue de passage du test : le norvégien.

Et le mieux pour savoir si vous êtes prêt, est de passer les tests blancs mis à disposition :

Lykke til 😊


Vidéo bonus :

3 réflexions au sujet de “Samfunnskunnskapsprøve et Statsborgerprøve, comment se préparer aux tests de connaissance de la société norvégienne”

  1. J’ai eu le résultat par mail a peine 2h apres etre sortie du centre d’examen… et par courrier au bout de 2 semaines.. je l’ai passé en janvier

    Répondre
    • Merci Agnès, c’est bon à savoir ! Passé dans quel centre par curiosité ? En 2020 à Oslo j’avais du attendre de recevoir le courrier postal…

      Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :