Le guide pour s’installer et vivre en Norvège

Les spécialités de Noël norvégiennes

Par Thomas Bassetto
Dernière mise à jour le 7 décembre 2022
Diverses spécialités norvégiennes de Noël

Traditionnellement, Noël est l'occasion de se réunir en famille autour d'un bon et copieux repas. En France, des produits « luxueux » tels que le foie gras, les huîtres, les escargots et le saumon fumé sont souvent au menu du repas de Noël. La dinde/chapon aux marrons avec la bûche en dessert font aussi partie de nos traditions.

Non seulement aucun de ces produits ne fait partie des plats typiques du Noël norvégien (même pas le saumon), mais leurs spécialités commencent à être servies bien avant fin décembre. On les retrouve lors des traditionnels « julebord » (littéralement « table de Noël ») organisés par quasiment chaque entreprise, école, club sportif ou groupe social entre fin novembre et le 23 décembre. Les spécialités de Noël traditionnelles y sont servies et de grandes quantités d'alcool sont consommées (à l'exception des julebords scolaires bien sûr !).

Ribbe — poitrine de porc assaisonnée

Assiette de Noël avec les ribbe sur la droite

Plat principalement consommé dans l’est de la Norvège, de nombreux Norvégiens se vantent de connaître LA meilleure technique de cuisson pour obtenir une viande bien cuite et tendre tout en ayant une peau parfaitement craquante sous la dent.

Les ribbe sont l’ingrédient principal de la « juletallerken » (littéralement l'assiette de Noël), souvent composée de saucisses, boulettes de viande, carottes, pommes de terre, et choucroute que l’on agrémente avec une cuillère de confiture d’airelles et de brunsaus (sauce à base de jus de viande).

Pinnekjøtt — côtes d’agneau ou de mouton

Pinnekjøtt, pommes de terre et purée de chou-rave

Plat typique de la côte ouest, il s’agit de côtelettes d’agneau salées et séchées, puis cuites à la vapeur. C’est vraiment un plat qui se mérite quand il est fait maison, car il faut dessaler la viande pendant au moins 24h, puis la faire cuire à la vapeur pendant de nombreuses heures supplémentaires.

Lutefisk — morue « cuite » à la soude caustique

Lutefisk avec son bacon

Plat principalement consommé dans le nord du pays, il s’agit de poisson blanc séché (souvent de la morue, mais aussi de la lingue blanche) trempé dans de l’eau froide puis placé dans une solution saturée d'hydroxyde de sodium, à macérer pendant deux jours. Il n'est pas comestible avant de l’avoir mis pendant quatre à six jours dans de l'eau froide changée quotidiennement. Dans sa forme finale, il a une consistance proche de la gelée.

Ce plat à l'odeur et au goût forts est souvent servi avec une purée de pois cassés, des pommes de terre, du bacon, du sirop de sucre et de la moutarde forte.

Rakfisk — truite fermentée

Rakfisk et ses accompagnements
Rakfisk et ses accompagnements, heureusement les images n'ont pas d'odeur

Le rakfisk est un plat traditionnel de l'est de la Norvège composé de truite (ou parfois omble), salée et fermentée de deux à trois mois et mangée crue. Il est consommé toute l’année, mais se retrouve cependant plus souvent en restaurant à l’approche de Noël. Le rakfisk se mange cru uniquement. Il est généralement servi en tranches ou en filet avec de l'oignon rouge cru, des galettes de pomme de terre (lefse), de la crème aigre, et des pommes de terre.

Smalahove — tête de mouton

Tête de mouton dans une assiette
Smalahove 😱

Ce plat est à la fois traditionnel de Noël, mais aussi relativement rare. C’est normal, il est composé d’une tête, entière, de mouton (ou d’agneau) ! La tête est salée, souvent fumée aussi, puis séchée. Elle est finalement cuite avant d’être servie avec une purée de pommes de terre.

Tout est comestible : certains mangent même les yeux, voire le cerveau !

Risgrøt — riz au lait

Risgrøt, avec la cannelle, le beurre et du sucre
Risgrøt, avec la cannelle, le beurre et du sucre surtout !

Il existe plusieurs variantes de porridge, mais le plus connu est définitivement celui à base de riz : risgrøt. Il existe d’ailleurs plusieurs traditions autour de ce porridge telles que :

  • Entre le 24 et le 25 décembre, on laisse un bol de risgrøt dehors pour les « nisse » (lutins de Noël) qui apportent les cadeaux. Ça sera le sujet d’un autre article, mais oui en Norvège on croit plutôt en ces êtres qu'au père Noël.
  • On cache souvent une amande dans un des bols de risgrøt servis aux enfants, et celui qui la trouve a droit à un cochon de pâtes d’amande (marsipangris) ou similaire.

Les biscuits de Noël

Parmi les traditions culinaires norvégiennes de Noël, il y a celle que l’on appelle « De syv slag » qui consiste à préparer (et déguster) 7 types de biscuits pour les fêtes de fin d’année. Cf. notre article sur le sujet : Les 7 biscuits norvégiens de Noël et leurs recettes.

Les boissons de Noël

10 bouteilles différent de julebrus
10 bouteilles différent de julebrus

On retrouve 4 boissons typiques :

  • Juleøl : La plupart des brasseries proposent leur variante de bière de Noël. Ce sont des bières avec un mélange d’épices.
  • Julebrus : Un soda au goût de … chewing-gum type malabar. Difficile de le décrire et difficile d’aimer à moins d’avoir grandi avec. Plusieurs régions se battent pour savoir laquelle produit le meilleur.
  • Aquavit : alcool fort à base de pomme de terre. Parfait pour finir le repas.
  • Gløgg : vin chaud avec des épices (on retrouve cette tradition dans de nombreux pays), à agrémenter de raisins secs et d'amandes concassées.

Options végétariennes et véganes

Vous avez peut-être remarqué que les spécialités de Noël norvégiennes ont tendance à se tourner vers la viande et le poisson. Si vous préférez éviter, vos options seront souvent fortement limitées, même dans les restaurants.

Les grands classiques de la nourriture de Noël végétarienne ou végan sont:

  • Le nøttestek (steack de noix) ;
  • Les vegisterkaker, une version végétarienne des medisterkaker qui sont des boulettes/galettes à base de porc ;
  • Le kålrabistappe (purée de chou-rave).

Il y a de nombreuses recettes sur internet comme ces quelques sites :

Cette page vous a-t-elle été utile ?

Souhaitez-vous être avertis des prochains articles ? Abonnez-vous à notre newsletter !

Environ un email par mois.