Le système de santé en Norvège

Sujet très polarisant parmi les Français, ce document se veut le plus objectif possible.

Vocabulaire

  • Fastlege : Médecin traitant.
  • Legevakt : Plus ou moins l’équivalent des urgences.
  • Egenandel : Tiers payant.
  • Egenmedling : Propre notification de “je suis malade”.
  • Sykemelding : Arrêt maladie délivré par le médecin traitant.
  • Helseforikring : Assurance santé.
  • Henvisning : Recommandation pour un spécialiste par le médecin traitant.

La CFE

Pour ceux qui veulent conserver la sécurité sociale en France, il faut cotiser à la Caisse des Français de l’Étranger, mais elle coûte relativement chercher (à partir de 20€/mois selon l’âge et la nature de l’expatriation). Elle est plutôt faite pour les Français installés dans un pays où la couverture santé n’est pas terrible, ce qui n’est pas le cas de la Norvège.

En cas de souci

  • Prendre rendez-vous chez son médecin traitant.
  • Allez au legevakt si ça ne peut pas attendre le lendemain.
  • Appeler le 113 (danger grave).

La santé en Norvège en quelques points

  • Une fois installé en Norvège (obtention d’un D-nummer) l’Etat assigne un médecin traitant (fastlege) qu’il est possible de changer 2 fois par an sur https://helsenorge.no. Le changement est valable à partir du premier du mois suivant. 
  • Le système norvégien est une sécurité sociale où l’on cotise, et où de nombreux services de santés sont publics et gratuits ou largement subventionnés. 
  • Les médicaments ne sont pas gratuits. Un certain nombre sont subventionnés mais nécessitent malgré tout le paiement d’un tiers payant jusqu’à l’obtention de la frikort (voir plus loin). 
  • Il n’y a pas de mutuelles comme en France mais des “assurances privées” (helseforsikring). Elles servent surtout à avoir des rendez-vous dans le privé en quelques jours au lieu d’attendre souvent plus longtemps dans le public, mais si elles ont aussi une partie “behandlingsforsikring” alors elles permettent de rembourser une partie de frais comme ostéopathe ou psychologie.
  • Il faut une recommandation du médecin traitant pour voir un spécialiste (sauf à payer le prix fort dans le privé).
  • Les lunettes et les soins dentaires se payent au prix fort (sauf en cas de problèmes de santé précis entrant dans le cadre des programmes de subventions).
  • Les visites médicales sont gratuites pour les enfants jusqu’à 16 ans (consultations et médicaments).
  • Les soins dentaires sont gratuits pour les enfants jusqu’à 18 ans, et ils ne payent que 25% de 18 à 20 ans.
  • Une seule échographie pendant la grossesse (voir “Grossesse et accouchement” plus bas).
  • Quand on a dépensé un peu plus de 2 200 NOK sur une année calendaire en frais de santé (prescriptions, honoraires du médecin, etc.), on reçoit une “frikort” qui permet de ne plus payer jusqu’au 31 décembre de la même année.
  • La Norvège prend en charge 3 fécondations in vitro gratuitement (on ne paye qu’une faible partie des consultations et des traitements qui rentre en compte dans le calcul de la frikort) si la femme a moins de 37 ans

Les différents types d’arrêts-maladie payés à 100% du salaire

  • Les prescriptions ne sont pas automatiques, il est d’ailleurs recommandé de ne pas aller chez son médecin pour un simple rhume (cf. point suivant).
  • Egenmelding: On peut ne pas aller au travail jusqu’à 3 jours consécutifs quand on est malade sans avoir de mot du médecin. Le système est basé sur la confiance, et on ne vous posera pas trop de questions. Le droit norvégien nous donne droit à 4 fois 3 jours par année calendaire sans mot du médecin. Attention, si on est malade un jour puis on retourne au travail on a utilisé “un egenmelding”. D’autres règles (plus favorables) s’appliquent dans une IA Bedrift.
  • Sykemelding: Si vous êtes malades plus de 3 jours consécutifs, il faut aller voir son médecin traitant et obtenir un “sykemelding” ou arrêt maladie. Celui ci peut être total ou partiel, mais dans tous les cas l’employé doit notifier son employeur au plus vite bien que les système actuel permet à l’employeur de recevoir l’arrêt rapidement par voie électronique, une fois que l’employé l’a rempli. L’arrêt maladie peut être renouvelé par le médecin jusqu’à 52 semaines avec 100% de salaire, puis l’on passe à une autre catégorie où l’on touche 66% de son salaire original, à condition que la sécurité sociale accepte la prolongation (possible de 1 à 3 ans en fonction de la pathologie).
  • Sykt barn (enfant malade): On peut aussi ne pas aller au travail si on a un enfant malade, d’autres règles s’appliquent soit 10 jours par an pour deux enfants en dessous de l’âge de 12 ans. Ces egenmelding ne comptent pas dans les jours de maladie attribués à l’employé malade mais à ses enfants malades.

Ostéopathie, Acupuncture, Kiné etc.

Les médecines alternatives telles que acupuncture, ostéopathie etc. ont moins de reconnaissance par les milieux médicaux et d’assurance en Norvège qu’en France. Aucune de ces pratiques n’est remboursée par la sécurité sociale norvégienne, du moins pour l’instant, et elles sont régulièrement discutées dans les médias comme des placebos ou même médecines parallèles dangereuses. On trouve tout de même de bons ostéopathes et acupunctures surtout dans les grandes villes.

En revanche, les kinésitérapeutes (fysioterapeut) sont largement reconnus par le système et ils vous seront remboursés partiellement selon le diagnostic. Il n’est plus nécessaire pour le médecin traitant de référer au kiné par voie écrite.  

Les chiropracteurs ne sont pas remboursés par l’État mais peuvent vous commander radios, IRM, etc ainsi que vous arrêtez, s’ils considèrent que c’est utile pendant une durée maximum d’un mois.

Les soins psychologiques

Les psychologues sont inclus dans la sécurité sociale et sont remboursés si c’est prescrit par votre médecin traitant. Par contre les listes d’attente sont longues  et un certain nombre préfèrent se tourner vers le privé, beaucoup plus onéreux. Vous pouvez trouver un psychologue diplômé et reconnu ici https://www.psykologforeningen.no. Il est possible d’être référé par votre médecin traitant à l’hôpital public en fonction de la pathologie. Si celle ci ne paraît pas nécessiter un traitement policlinique ou hospitalier, il peut également vous conseiller de prendre contact avec les services de la commune. La plupart des communes proposent des psychologues/assistants ou psychologues/psychiatres Vous retrouverez les coordonnées de ces services sur le site de la commune généralement sous l’intitulé “psykisk helse”.

Grossesse et accouchement

Une fois enceinte, vous devez contacter votre médecin traitant qui doit pouvoir vous proposer un rendez vous à la 8ème et un autre à la 12ème semaine de grossesse. Le premier rendez vous est pour vous informer, le deuxième pour l’examen clinique et la prise de sang. Il vous est conseillé de prendre une supplémentation en folate jusqu’à la douzième. Vous n’avez pas besoin de prescription pour cela, il suffit de demander à la pharmacie. Le médecin vous référera ensuite à l’hôpital pour une échographie qui a lieu à la 18ème semaine. Il n’y a pas d’autres échographies pendant la grossesse, sauf pour certains cas pour les femmes de plus de 38 ans ou en cas de pathologie détectée. Certains généralistes ont investi dans un appareil d’échographie et peuvent vous la proposer avant, autrement la plupart des instituts privés proposent des echos 3D.

Pour une grossesse normale, le suivi se fait toutes les 4 semaines à partir de la 20ème semaine, chez le médecin et la sage-femme, et toutes les 2 semaines à partir de la 36ème semaine.

Liste des praticiens francophones

https://no.ambafrance.org/Medecins-generalistes-et-specialistes-francophones

Quelques cliniques privées à Oslo

En savoir plus

Merci à Stéphane Mukkaden, médecin et conseiller consulaire en Norvège, pour la relecture de de document.