Faire un feu en plein air en Norvège : ce que dit la loi

En Norvège, il est courant de faire un feu de camp en bivouac, un barbecue au parc, ou encore des feux géants lors de la fête de la Saint-Jean. S’il est globalement moins contraignant de faire du feu qu’en France, il faut néanmoins respecter quelques règles, notamment la fameuse interdiction annuelle : bålforbud.

Interdiction annuelle de feu ouvert : 15 avril – 15 septembre
Interdiction annuelle et nationale de feu ouvert du 15 avril au 15 septembre

Selon le règlement sur la prévention des incendies (Forskrift om brannforebygging, chapitre 1, §3), il est interdit dans toute la Norvège, pendant la période du 15 avril au 15 septembre, de faire un feu ou un barbecue en forêt (skog), sur une terre non cultivée (utmark) ou à proximité de celles-ci. Le terme de utmark comprend plages (strandområder), terres de bruyère (lyng), terres enherbées (gress), fells (snaufjell, partie de la montagne au-dessus de la limite des arbres) et petites-îles/îlots (holmer).

Restent autorisées : 

  • Barbecue dans les parcs urbains (byparker) ou les espaces de plein air près des bâtis (friluftområder).
  • Barbecue sur votre balcon ou dans la cour ou le jardin de la copropriété. Mais attention, chaque copropriété a son propre règlement et il est souvent interdit de faire du feu de charbon. Vous avez aussi le droit de faire du feu ou brûler vos déchets verts dans votre propre jardin, si celui-ci ne se trouve pas à proximité de boisement.
  • Les barbecues fixes mis à disposition par la commune (godkjente bål- og grillplasser). On peut souvent trouver leurs emplacements sur le site de la commune, comme c’est le cas pour Oslo.
  • En forêt, les petits réchauds.

En plus de cette interdiction nationale, chaque commune a son propre règlement, qui est susceptible d’être ajustée en situation exceptionnelle. Il est important de se tenir au courant des mesures prises par votre commune sous peine d’amendes voire de prison. Par exemple, pendant la canicule d’été 2018, Oslo avait interdit tout feu en plein air, sous quelle forme que ce soit (source).

De l’intelligence et de la responsabilité de chacun

Mais alors, n’est-il pas possible de faire du feu dans la « nature » en période estivale ? Eh bien si ! Toujours d’après le règlement précité, même pendant la période d’interdiction, il est autorisé de faire du feu là « où il n’y a clairement pas de risque d’incendie ». La loi n’en dit pas plus. Ici la Norvège préfère miser sur l’intelligence et la responsabilité de chacun. Celui qui allume un feu doit savoir le maîtriser et l’éteindre. Pour lever la confusion, voici quelques exemples concrets (source) :

  • Sur la neige;
  • Après une bonne pluie;
  • Au bord d’un lac, d’un cours d’eau et éloigné d’arbres;
  • À la plage sur du sable et éloigné de toute végétation.
Encore beaucoup de neige au mois de mai? Profitez-en pour faire un feu!

Trois points que nous aimerions préciser:

Engangsgrill
Grillboks
Investissez dans un barbecue réutilisable!

Barbecue jetable (engangsgrill) : les engangsgrills pullulent dans les supermarchés norvégiens à l’arrivée du beau temps. Certes bon marché et pratiques, ils sont aussi un véritable désastre environnemental et une des principales causes de départ de feu (source). Nous vous conseillons de privilégier les barbecues fixes ou encore d’investir dans un barbecue portable réutilisable (source). Si toutefois vous utilisez l’engangsgrill, pensez à préparer une couche non inflammable avec des pierres ou du sable au lieu de poser directement sur l’herbe. Après l’usage, il doit être éteint, refroidi et jeté dans les poubelles dédiées (grillboks). Si aucune poubelle n’est à proximité, emportez votre barbecue avec vous et le jetez ultérieurement.

Droit de bois mort : contrairement en France, vous avez le droit de ramasser du bois mort et sec par terre pour faire votre feu, mais jamais des branches encore vivantes sur les arbres ou encore de l’écorce.

Roche moutonnée à Mærrapanna
Dégâts sur la roche à cause d’engansgrill

Roche moutonnée (svaberg) : ces roches polies et parfois striées par les glaciers font la beauté des côtes norvégiennes. Des cicatrices après l’utilisation d’un barbecue peuvent restées sur le rocher pendant des milliers d’années. Celui-ci risque même de fissurer à cause de la chaleur (source). Alors veiller à ne jamais poser votre barbecue directement sur ces rochers, utilisez du sable aussi souvent que possible !

Interdiction ou pas, faire du feu ne doit pas être pris à la légère et c’est à vous d’évaluer la situation. Pour finir, comme on dit en Norvégien : « Er du i tvil, så er du ikke i tvil! » (Dans le doute, abstiens-toi !). Bon feu !

Quelques ressources:
  • Informations en français rédigées par la Direction norvégienne de la protection civile. Informations et conseils en norvégien : ici, ici ou ici.
  • Chaque commune met en ligne ses règlements sur l’interdiction ou l’autorisation de feu. Il suffit de chercher dans un moteur de recherche  “bålforbud” + le nom de sa commune. Voici les liens des principales villes: Oslo, Bergen, Trondheim, Stavanger, Tromsø, Kristiansand.
  • Consulter le site météo Yr sur le risque d’incendie de forêt dans votre commune. Si l’indice de risque est plus de 40, il est déconseillé de faire du feu.

Publié par Qixuan Yang

Architecte-paysagiste, amoureux des arbres, de la ville et de la mer, Qixuan a quitté Paris pour Oslo en 2017 et n'a pas l'intention d'en repartir. Il est modérateur du groupe Facebook "Les Français à Oslo" et aime beaucoup les chats.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :