Le Ministre réexamine la décision de fermeture de l’Institut français de Norvège qui pourrait rester ouvert.

Publié le 29 novembre 2019

Cela vient d’être confirmé ce matin par dans la séance publique du Projet de loi de finances pour 2020: le Ministre de l’Europe et des affaires étrangères Mr Le Drian a dit: « Les informations que j’ai eues depuis concernant Oslo m’amènent à revenir sur la décision (…) que je vais réexaminer plutôt dans le sens favorable » (12″22 dans la séance publique). Il se réfère à la proposition de son Ministère de fermer l’Institut français de Norvège dès Juin 2020, dans le Projet de Loi des Finances de 2020.

La Sénatrice Hélène Conway-Mouret, élue sénatrice pour les Français de l’étranger depuis 2011, a tweeté cette nouvelle en sortant de la séance publique dans laquelle elle s’est exprimée longuement, entre autres sur ce sujet. Cette nouvelle a été relayée sur le blog du conseiller consulaire Mr Stéphane Mukkaden et nous attendons des annonces publiques d’autres conseillers consulaires et politiciens dans la journée.

Rappelons qu’à la suite de la publication d’un article exclusif sur notre site LaNorvege.no le 20 novembre les choses se sont accélérées, portées par l’impulsion des débats au Sénat et de la mobilisation locale sur le sujet. Une pétition a été créée le jour de la publication de l’article, avec à ce jour 2140 signatures. Cette mobilisation a été apportée à l’attention du Ministre par la Sénatrice.

Ne crions tout de même pas victoire trop tôt car la décision n’a pas encore été officiellement prise et nous devons donc attendre au plus tard que le Projet de loi des Finances de 2020 soit approuvé pour être absolument sûr des subventions allouées à l’Institut, le nombre de réduction de poste s’il y a lieu, la vente éventuelle du bâtiment de Holtegata qui était un sujet parallèle à cette fermeture etc.

Rappelons que les raisons principales avancées pour justifier de cette fermeture étaient une demande de réduction de la masse salariale au sein du Ministère. L’Institut ayant 35 employés en contrat local et 6 en contrat expatrié rattaché au Quai d’Orsay, la fermeture permettait une certaine économie de postes. La raison avancée par le Ministre pour revenir sur sa décision est une nouvelle information sur l’existence de recettes propres au sein de l’Institut francais de Norvège, qui lui permettrait ainsi de garder son statut d’établissement à autonomie financière.

Les sources que nous avons pu consulter nous montrent qu’une forme d’action collective a pu contribuer à ce changement de cap de Mr Le Drian, Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, comme le montrent les débats à la Commission des affaires étrangères du 13 novembre 2019.

Note aux lecteurs: Nous avons, au cours des dernières semaines et de manière plus intensifiée ces derniers jours, contacté de nombreux élus de la majorité pour obtenir des entretiens et compte rendus d’actions sur ce dossier, mais nos demandes multiples sont pour l’instant restées lettre morte. Nous espérons donc pouvoir obtenir des interviews d’élus de tous bords tels que le député Alexandre Holroyd ainsi qu’avec Mr Duhamel l’Ambassadeur de France en Norvège et la Directrice de l’Institut français de Norvège très prochainement, en espérant aussi que ces deux institutions publient des mises à jour régulières sur leurs sites respectifs.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir des mises à jour sur ce dossier ainsi que des informations utiles pour votre installation future ou votre vie présente en Norvège.

Recevez en priorité l'annonce de nos nouveaux articles (environ deux fois par mois), abonnez-vous !

Une réflexion sur « Le Ministre réexamine la décision de fermeture de l’Institut français de Norvège qui pourrait rester ouvert. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *