Où et comment faire du kayak de loisir en Norvège

Océan, fjords, lacs et rivières : la Norvège ne manque pas de décors formidables pour faire du kayak. Avec les vacances d’été qui approchent, c’est une bonne occasion de s’y (re)mettre !

Attention cependant, la pratique du kayak peut être risquée ! L’eau froide peut entraîner une hypothermie et les vents soufflants peuvent rendre difficile le retour à la terre. Pour des raisons de sécurité, la très grande majorité des locations de kayak exige donc d’avoir la « våttkort », une licence mise en place par la fédération norvégienne de canoë-kayak (Norsk Padleforbund) et valable à vie. Elle s’obtient après avoir suivi un cours d’initiation.

Un mot sur la våttkort

Il existe plusieurs catégories de våttkort (kayak de mer, canoë, polo, etc.), ainsi que plusieurs niveaux de compétences. Heureusement, le cours d’introduction (« Introkurs ») est le même pour toutes les catégories (sauf le canoë…) et suffit souvent pour la location de kayaks. Il s’obtient en participant à un cours de quelques heures, où il faudra nécessairement finir à l’eau 😊.

Les différentes catégories et différents niveaux de la våttkort

Sur la côte ouest de la Norvège, il vous sera probablement demandé d’avoir suivi le cours de niveau supérieur, appelé « Grunnkurs HAV », qui dure 2 jours. Même si ce cours est plus contraignant que le cours d’introduction, il a l’avantage d’enseigner de manière plus approfondie les mêmes techniques (techniques de pagaie, sauvetage avec un partenaire), ainsi que d’enseigner des techniques supplémentaires telles que la planification efficace d’une sortie en mer et l’autosauvetage.

➡️ Vaatkort.no liste la majorité des cours officiels par dates et par lieux.

S’équiper pour le kayak

Si le lieu de location fournira sûrement le matériel indispensable, tel que le gilet de sauvetage (« redningsvest »), mieux vaut prévoir :

  • Une casquette (« cap ») et de la crème solaire (« solkrem ») quand le soleil tape fort.
  • Des cordons de lunettes (« Stropper til briller ») pour tenir les lunettes si on tombe à l’eau. J’en sais quelque chose car mes anciennes lunettes de vue sont maintenant au fond de Nøklevann.
  • Des sacs étanches (« tørrsekk ») pour protéger de l’eau … à peu près tout.
  • Des chaussures souples (« våtsko ») pour marcher sur les sols un peu tranchants.
  • Une combinaison en néoprène, aussi appelée combinaison humide (« våttdrakt »), quand l’eau est froide, mais pas trop sinon il faut carrément une combinaison sèche (« tørrdrakt »). Sinon des (sous-)vêtements en laine (« ulltøy ») peuvent suffire.

Les principales options pour faire du kayak en Norvège

Les principales options pour faire du kayak en Norvège sont les suivantes :

  1. Trouver une location courte durée, qui ne nécessite pas de våttkort. Dans la très grande majorité des cas, vous devrez être accompagné par un guide, ce qui coûte forcément plus cher. Il est assez rare de pouvoir louer sans våttkort et sans guide. Ce genre d’offres se trouve plutôt à Oslo où l’eau est plus calme et plus tempérée que dans le reste du pays. 
  2. Trouver une location courte durée qui demande d’avoir la våttkort.
  3. Rejoindre un club à l’année ! Il en existe pas mal et l’adhésion comprend en général le cours d’introduction pour obtenir la våttkort. Les frais d’adhésion annuels peuvent par contre coûter de quelques centaines à quelques milliers de couronnes.

Trouver une excursion sur plusieurs jours avec guide. En général, il n’y a pas besoin de våttkort, mais il faut prévoir un petit budget.

Quelques bons plans

Les clubs

Tous les clubs apparaissent sur https://padling.no/klubber/, étudiez les plus proches de chez vous pour découvrir leur prix et leurs offres.

La carte des nombreux clubs !

DNT

L’association norvégienne d’activités en plein air (Den Norske Turistforening ou DNT) propose une offre complète liée aux kayaks et aux canoës :

  • Ils proposent des cours pour obtenir la våttkort ;
  • Ils louent des kayaks depuis Sørenga à Oslo et Breivoll Gård (entre Oslo et Drøbak) à ceux qui ont déjà la våttkort ;
  • Ils proposent des tours guidés depuis les deux endroits précédents, ou même en montagne ou sur la côte ouest, mais il faut dans ce cas venir avec son propre kayak…

Les compagnies de tourisme

La solution la plus sûre pour s’initier au kayak, mais pas la plus économique, reste au final de passer par un organisme qui propose des tours et excursions accompagnées d’un guide. Il s’en trouve un peu partout en Norvège et VisitNorway en liste plusieurs en bas de leur page Kayaking and canoeing | Popular places to paddle in Norway. Les plus connues sont Fjord Norway et Fjord Tours, mais chaque lieu propice au kayak a généralement plusieurs sociétés en compétition.

Voici quelques compagnies dans les coins les plus touristiques (dont la plupart ne demandent pas la våttkort pour les petits tours) :

Mentions spécifiques pour Oslo et sa région

La majorité de nos lecteurs sont des alentours d’Oslo, sans surprise. Voici quelques bons plans pour eux.

Mad Goats

Si la côte ouest a les plus beaux paysages pour le kayak, la région d’Oslo a le bénéfice d’avoir des eaux plus calmes et plus tempérées. Sans surprise, l’offre de kayak y est plus développée avec entre autres la possibilité de louer des kayaks sans våttkort avec Mads Goats (à Oslo et Tønsberg).

Mads Goats propose :

  • Des locations courte durée (maximum 2 heures) si vous n’avez pas la våttkort ;
  • Des locations longue durée pour ceux qui ont la våttkort ;
  • Des cours pour obtenir la våttkort ;
  • Des excursions avec un guide.

Akerselva Padleklubb

Il y a de nombreux clubs, un peu partout dans la région. Mention spéciale à Akerselva Padleklubb est une nouvelle asso à visée sociale (intégration des jeunes de Grønland) qui propose des sorties en groupe ou individuelles au départ du ponton sur la rivière à Grønland. Membership annuel à 100 kr pour les moins de 30 ans sinon 200 kr.

Nøklevann ro- og padleklubb (NRPK)

LE club de kayak d’Oslo Est, basé près du lac de Nøklevann, mais ils organisent aussi des sorties dans le fjord. Le prix de l’inscription ne dépasse pas 300 kr.

Sur Nøklevann © Thomas Bassetto

Oslo Kajakkklubb (OKK)

Situé à l’ouest de la ville, près de Skøyen/Bygdøy, c’est le plus grand club d’Oslo. Les frais de membres peuvent cependant s’élever à 2000 kr, mais le club dispose d’une énorme flotte de kayaks et de SUP et est très bien placé sur le fjord.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :