Les élections consulaires approchent. Quel est le rôle de ces représentants des Français de l’étranger, et comment voter?

NB: Vu que Thomas Bassetto, l’autre fondateur de ce site, est candidat d’une des listes consulaires (Ensemble, Français, écologistes et solidaires), je serai la seule à publier toutes les informations liées à cette élection sur LaNorvege.no car notre site a vocation de rester neutre politiquement, quels que soient les engagements et convictions de ses fondateurs.

***

Ces 29 et 30 mai les Français et Françaises vivant à l’étranger sont appelés à voter pour élire les conseillers des Français de l’étranger (précédemment appelés « conseillers consulaires »). Le samedi 29 mai ont lieu les élections pour le le continent américain et les Caraïbes tandis que celles du reste du monde se tiendront le dimanche 30 mai. On pourra aussi voter de manière électronique du 21 au 26 mai, bien pratique en temps de pandémie.

Mais pourquoi votons-nous déjà ? Puisque ces élections sont quasiment inconnues, nous publions cet article pour vous donner toutes les réponses sur ce que font les conseillers consulaires, à quoi ils servent, et comment voter.

Les conseillers des Français de l’étranger

Il y a 442 conseillers élus dans le monde. La première élection date de 2014, ce statut n’existait pas avant. Ils et elles sont élus dans 130 circonscriptions, divisées en fonction du nombre de Français inscrits sur les listes électorales. Ce qui explique que certains pays tels que les États-Unis comportent 9 circonscriptions, alors que d’autres sont regroupés au sein d’une même circonscription. C’est le cas notamment de l’Islande et de la Norvège qui n’en forment qu’une. Les trois élus de la circonscription Norvège-Islande représentent donc les Français des deux pays.

Ces conseillers sont élus pour un mandat de 6 ans. Ce sont des particuliers qui exercent leurs fonctions à titre bénévole. Ils ont en général une activité professionnelle ou sont retraités. Ce n’est pas un travail à temps plein comme celui d’un maire par exemple. Ces représentants ont droit à une indemnisation d’environ 2 500 euros bruts par semestre, soit environ 50 000 couronnes norvégiennes par an qu’ils ou elles utilisent comme bon leur semble : soit comme un revenu complémentaire pour leur travail et leur temps utilisé à représenter et conseiller les Français de leur circonscription, soit pour organiser des activités d’éducation ou d’emploi, ou encore pour se déplacer à la rencontre de ceux et celles qu’ils représentent.

Leur rôle, dans leur circonscription et en métropole

Ils représentent la communauté française à l’étranger dans leur circonscription. Ils font le lien entre leurs concitoyens et les instances consulaires et les ambassades. Ils sont par exemple présents lors des conseils consulaires présidés par l’ambassadeur ou le consul général qui ont lieu deux fois par an. Lors de ces conseils, ils peuvent être consultés sur toute question relative à la communauté, la sécurité et l’économie, en passant par la culture. Sur cette page de l’ambassade de France en Norvège vous pouvez consulter les compte-rendus des conseils consulaires et les interventions de ces élus pour les années 2014-2016 (les compte-rendus plus récents ne sont pas encore disponibles).

Ils siègent sur les conseils d’attribution des bourses scolaires, par exemple dans le cas de la Norvège au sein de l’école francaise (Lycée français René Cassin), et participent au soutien du tissu associatif au niveau local. Les plus actifs peuvent aussi accompagner et conseiller leurs concitoyens dans leurs démarches administratives. Ils sont libres aussi de lancer ou soutenir des projets pour promouvoir la francophonie localement, organiser des évènements pour répondre aux questions de la communauté, etc.

Les trois représentants actuels des Français de Norvège et d’Islande sont Gérard Pignatel (liste UFE), Claire Ménard (liste UFE) et Stephane Mukkaden (ADFE). Ils l’ont été pour les 7 dernières années (une année de plus car les élections originellement planifiées en 2020 ont été repoussées d’un an pour cause de pandémie). En mai 2021 nous voterons pour les représentants des 5 prochaines années. Lorsque les élections approchent, les candidats doivent déposer leur candidature sur une liste, comportant 6 noms, et appliquant la parité 50% de femmes-50% d’hommes. Pour ces élections de 2021, quatre listes ont été déposées, consultables ici avec les noms de tous les têtes de listes et candidats.

Les élections consulaires sont-elles politiques?

Les élus n’ont pas juste un rôle de proximité dans leurs circonscriptions, ils ont aussi un rôle important en métropole puisqu’ils participent aux élections sénatoriales. Ils et elles votent pour 12 Sénateurs des Français établis hors de France. En théorie les Sénateurs peuvent être indépendants, mais dans le cas de ces 12 Sénateurs, ils sont actuellement de divers partis (7 du parti Les Républicains, 1 de LREM, 3 des Partis socialiste et écologiste et 1 de l’Union centriste).

Une liste de candidats peut se dire indépendante ou apolitique, mais une fois élus, ses représentants voteront les Sénateurs et Sénatrices représentant les Français de l’étranger qui eux, sont des politiciens rattachés à un parti politique. Ces Sénateurs peuvent déposer des propositions de loi et des amendements en ligne avec le programme de leur parti, qui n’ont souvent aucun rapport avec les thèmes chers aux Français de l’étranger. Il est donc illusoire de croire que les élections consulaires ne sont pas politiques, elles permettent à des partis politiques de gagner des sièges au Sénat et de déposer des propositions de lois qui affectent la population de métropole. Un exemple très récent est celui de la sénatrice Jacky Deromedi, Sénatrice des Français de l’étranger, qui a récemment déposé un amendement sur la suppression des allocations familiales en cas d’absentéisme scolaire, qui a été suivi par une interview controversée sur France Inter sur les motivations de la Sénatrice. Les élus de vos élus votent ont donc un pouvoir politique de déposer des propositions des lois ou des amendements qui sont politiquement motivés.

Il est important de noter que rien n’oblige un conseiller des Français de l’étranger de voter pour les Sénateurs qui sont rattachés à sa liste. Pour les élections de 2021 en Norvège-Islande, quatre listes ont été déposées. Voici leurs affiliations politiques. Les listes sont dans l’ordre du tirage au sort décidé par l’ambassade de France.

Comment voter ?

Vous ne pourrez voter que si vous êtes inscrit sur la Liste Électorale Consulaire (LEC) !

L’ambassade de France en Norvège a un très bon article sur les élections à l’étranger que nous vous invitons à consulter, mais il ne fait pas de mal de répéter les deux points les plus importants : comment faire le point sur sa situation électorale et comment voter par internet ou par procuration. Au moment de l’écriture de cet article, le vote à l’urne le 30 mai est maintenu à Oslo et à Stavanger. Mais en cas de changement, uniquement un vote à distance sera possible. Dans tous les cas vous devez impérativement être inscrit au registre des Français établis hors de France avant le 23 avril 2021.

Si vous êtes inscrit au registre des Français établis hors de France, vous êtes automatiquement inscrit à ce scrutin, sauf décision contraire de votre part. Vous pouvez vérifier votre statut sur la page “Interroger sa situation électorale” de service-public.fr. Si vous n’êtes pas enregistré en Norvège/Islande, cette page du gouvernement vous aidera dans votre démarche pour vous enregistrer pour la première fois, actualiser votre inscription ou la renouveler si elle a expiré.

Très pratique pour les Français habitant loin de leur bureau de vote ou si les points de vote sont obligés de fermer en cas de recrudescence de l’épidémie de corona, le vote par voie électronique sera disponible pour ce scrutin. Notez que le vote électronique est ouvert pour 5 jours consécutifs, du 26 au 31 mai 2021. Il faut avoir écrit un email et un numéro de téléphone sur son profil service-public.fr pour recevoir les codes nécessaires au vote par internet.

Si je vois un intérêt parmi les lecteurs et lectrices de ce site pour ces élections consulaires, je publierai prochainement un article en disant un peu plus sur les candidats des quatre listes de notre circonscription Norvège-Islande. Et n’oubliez pas de vous inscrire avant le 23 avril pour pouvoir voter!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :