Nous pourrons voter le 17 mai pour les conseillers des Français de l’étranger : qui sont-ils, que font-ils ?

Ce 16 mai (pour le continent américain) et 17 mai (autres zones, dont la Norvège) tous les Français et Françaises vivant à l’étranger iront voter pour élire les conseillers et conseillères les représentant (anciennement « conseillers consulaires »). Tous ? Non ! Un pays peuplé d’irréductibles gaulois sera trop occupé à célébrer la fête nationale norvégienne avec un petit-déjeuner au champagne (champagnefrokost) ou en regardant le défilé des enfants (barnetog) dans les rues. Mais tout n’est pas perdu par Toutatis, on pourra voter de manière électronique !

Mais pourquoi votons-nous déjà ? Puisque ces élections sont quasiment inconnues, nous publions cet article pour vous donner toutes les réponses sur ce que font les conseillers consulaires, à quoi ils servent, et comment voter.

Les conseillers des Français de l’étranger

Généralement méconnus, ces conseillers sont élus pour un mandat de 6 ans. Ce sont des particuliers qui exercent leurs fonctions à titre bénévole, ce n’est pas un travail à temps plein comme celui d’un maire par exemple. La première élection date de 2014, ce statut n’existait pas avant.

Rôle au niveau local

Ils sont des élus de proximité et représentent la communauté française à l’étranger dans leur circonscription (dans notre cas Norvège et Islande). Ils font le lien entre leurs concitoyens et les instances consulaires et les ambassades. Ils sont par exemple présents lors des conseils consulaires présidés par l’ambassadeur ou le consul général qui ont lieu deux fois par an. Lors de ces conseils, ils peuvent être consultés sur toute question relative à la communauté, la sécurité et l’économie, en passant par la culture.

Ils peuvent aussi notamment participer à l’attribution des bourses scolaires et au soutien du tissu associatif au niveau local. Les plus actifs peuvent aussi accompagner et conseiller leurs concitoyens dans leurs démarches administratives, éducatives, etc. Ils sont libres aussi de lancer ou soutenir des projets pour promouvoir la francophonie localement, organiser des évènements pour répondre aux questions de la communauté, etc.

Comment sont-ils rattachés à la métropole? 

Ils votent pour l’élection des sénateurs et sénatrices des Français et Françaises de l’étranger. Ce rôle des conseillers explique l’intérêt des partis politiques français de créer des listes consulaires afin d’avoir plus de sénateurs de leur parti au Sénat.

Description officielle

Qui sont les conseillers actuels de la circonscription Islande-Norvège ?

Le monde est divisé en 130 circonscriptions, découpées en fonction du nombre de Français inscrits sur les listes électorales. Ce qui explique que certains pays sont découpés en plusieurs circonscriptions alors que d’autres sont regroupés au sein d’une même circonscription. C’est le cas notamment de l’Islande et de la Norvège.

Il y a présentement 3 conseillers dans notre circonscription (par ordre alphabétique du nom de famille) :

  1. Mme Claire Menard, Liste Union des Français de l’Étranger
  2. M. Stephane C. Mukkaden, Gauche Solidaire Islande-Norvège
  3. M. Gérard Pignatel, Liste Union des Français de l’Étranger

Ils siègent donc dans les réunions d’attribution des bourses à l’école française René Cassin et sont présents aux réunions annuelles à l’ambassade de France en Norvège. Les procès-verbaux des conseils consulaires de 2014, 2015 et 2016 sont disponibles sur le site de l’ambassade. Malheureusement, les procès-verbaux de 2017, 2018 et 2019 ne sont pas disponibles.

Nous avons contacté les 3 conseillers pour obtenir le bilan de leur mandat. Au-delà de leur présence en conseils consulaires et lors des attributions de bourses scolaires, ils nous ont tous dit faire connaître à des élus nationaux les problèmes posés par “diverses réformes fiscales ou administratives” et conseillé “un nombre important de Français” les ayant contactés.

Claire Menard et Gérard Pignatel ont organisé des manifestations sociales (comme les pique-niques à Frogner) via l’association UFE Norvège dont Gérard Pignatel est le président et ils ont organisé des séminaires d’information notamment sur la création d’entreprises et l’entrepreneuriat en Norvège et les régimes de retraite.

Stéphane Mukkaden a assuré une permanence téléphonique tous les premiers jeudis du mois de 21h à 23h, lancé le Club Junior Francophone avec objectif de développer les compétences linguistiques des enfants bilingues/francophones, organisé plusieurs réunions d’informations avec la communauté française en Norvège et en Islande et organisé les ateliers de l’emploi et de l’entrepreneuriat en collaboration avec la CCFN et l’association FdM-ADFE dont il est membre.

Comment voter ?

Vous ne pourrez voter que si vous êtes inscrit sur la Liste Électorale Consulaire (LEC) !

L’ambassade de France en Norvège a un très bon article sur les élections à l’étranger que nous vous invitons à consulter, mais il ne fait pas de mal de répéter les deux points les plus importants : comment faire le point sur sa situation électorale et comment voter sans se déplacer un 17 mai.

Faire le point sur sa situation électorale

Si vous êtes inscrit au registre des Français établis hors de France, vous êtes automatiquement inscrit à ce scrutin, sauf décision contraire de votre part. Vous pouvez vérifier votre statut sur la page “Interroger sa situation électorale” de service-public.fr. Si vous n’êtes pas enregistré en Norvège, cet article vous aidera dans votre démarche pour vous enregistrer pour la première fois, actualiser votre inscription ou la renouveler si elle a expiré.

Vote électronique

Très pratique pour les Français habitant loin de leur bureau de vote (et aussi pratique pour ceux trop occupés pour s’y déplacer le jour du vote), le vote par voie électronique sera disponible pour ce scrutin. Surtout que l’on ne sait ni combien de bureaux de vote il y aura ni où ils seront pour ce scrutin.

Attention, vous devez absolument avoir renseigné une adresse électronique et un numéro de téléphone valides sur service-public.fr afin que l’administration puisse vous envoyer votre identifiant (par email) et votre mot de passe (par SMS).

Notez par ailleurs que le vote par internet sera ouvert pendant 5 jours consécutifs, à partir du deuxième vendredi précédant la date du scrutin à midi (vendredi 8 mai) jusqu’au mercredi précédant la date du scrutin à midi (mercredi 13 mai).

Vote par procuration

Si vous n’êtes pas disponible le jour du scrutin et que vous ne souhaitez pas voter par voie électronique, vous pouvez toujours voter par procuration. La procuration est à faire auprès de la section consulaire de l’ambassade de France à Oslo, sans rendez-vous, du lundi au vendredi de 9h00 à 13h00.

Pour les habitants de Bergen, Stavanger et de Trondheim vous pourrez utiliser la prochaine tournée consulaire (courant mars) pour établir des procurations.

Les listes de 2020

Comme pour les élections européennes, nous voterons pour des listes lors de ce scrutin. Dans notre circonscription chaque liste comporte 6 noms avec obligation de parité et, selon le nombre de votes obtenus, 0 à 3 de ces personnes (en tête de liste) seront élues à la proportionnelle.

Les listes candidates ne sont pas encore connues mais devrait être disponible sur le site de l’ambassade et sur France Diplomatie courant mars, soit deux mois avant l’élection.

Publié par L'équipe

Lorelou Desjardins et Thomas Bassetto sont deux amis Français qui ont créé ce site pour fournir quelques conseils aux francophones vivant ou souhaitant vivre en Norvège.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :