Vos achats sur des sites web étrangers vous coûteront (beaucoup) plus cher en 2020

Quelque soit le site non-norvégien sur lequel vous avez l’habitude d’acheter des petites ou grandes choses : nourriture ou jouets français pour vos enfants, gadgets électroniques de Chine, vêtements de votre marque londonienne préférée ou encore tout et n’importe quoi sur Amazon, le 1er janvier 2020 va changer des choses pour vous. 

Jusqu’à présent si vous achetiez sur un site non-norvégien, il existait une exemption de la TVA si l’achat était en dessous de 350 NOK (incluant les frais d’envoi et l’assurance).

Après une décision du gouvernement en 2019, cette exemption n’existera plus en 2020 et se divise en deux temps. À partir du 1er janvier elle touche en premier tout ce qui est comestible, tels que bonbons, gâteaux, boissons gazeuses et snacks. Le site des douanes norvégiennes nous donne deux exemples pratiques. Si vous commandez un kilo de chocolat de Suède (ou Suisse, ou Belgique) pour un valeur de 98 NOK (frais de ports compris), vous serez facturé en plus 61 NOK de taxes à l’importation. En plus de cela vous devrez payer des frais de dédouanement qui peut s’élever à plusieurs centaines de NOK. Donc votre chocolat à moins de 10 Euros peut bien vous coûter au dessus de 500 NOK (50 EUR). Autant visiter la Suède en train à ce prix là. En 2019, cela vous aurait juste coûté … 98 NOK.

Le site des douanes donne un autre exemple sur les boissons gazeuses, où trois caisses aux prix de 300 NOK pourrait vous coûter juste en frais de dédouanement plus de 1300 NOK.

Je n’aime pas le chocolat ni les boissons gazeuses, me direz vous. Tant mieux, mais ne vous réjouissez pas trop vite. À partir du 1er avril 2020, cela s’appliquera au reste, sauf aux produits déjà exemptés de la TVA, tels que les livres par exemple. Cette exemption jusqu’à 350 NOK ne s’appliquait déjà pas à tous les produits, comme par exemple le tabac et l’alcool et rien ne va donc changer pour eux.

Petit assouplissement

Pour rendre tout cela plus simple, il semblerait que le gouvernement ait décidé de donner l’opportunité à des plateformes d’e-commerce (e-Bay, Amazon, etc.) de s’enregistrer auprès de l’état afin de prendre la responsabilité d’inclure les 25% de TVA en amont pendant l’achat sur la plateforme (possible jusqu’à 3000 NOK par achat). Dans ce cas là il n’y aura donc pas de frais de dédouanement, mais cette règle ne s’appliquera quand même pas à tout ce qui est comestible, les produits du tabac, d’alcool et autres produits que le gouvernement norvégien souhaite restreindre au niveau de l’importation. Donc si vous achetez des pantalons pattes d’éléphants sur votre site londonien préféré, vous ne paierez “que” les 25% de TVA en plus et non pas les frais de dédouanement. Si le site ne s’est pas enregistré par contre, vous devrez payer tout cela à la Poste norvégienne. Attention aux mauvaises surprises !

Notez qu’en Suède lorsqu’une loi similaire avait été adoptée en mars 2019, la Poste suédoise s’était retrouvée avec plus de 400 000 paquets abandonnés par des consommateurs refusant de payer les taxes sur leurs commandes. La Poste norvégienne a peur que la même chose se produise en Norvège, probablement avec raison.

Publié par L'équipe

Lorelou Desjardins et Thomas Bassetto sont deux amis Français qui ont créé ce site pour fournir quelques conseils aux francophones vivant ou souhaitant vivre en Norvège.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :